Trek dans la campagne de Kalaw

L’affluence exponentielle des touristes en Birmanie en quelques années seulement se ressent sur place. En s’étant renseignés sur le fameux trek entre Kalaw et Inle, le sentiment qui était ressorti ne nous plaisait pas trop, ce n’était pas ce dont nous avions envie : être à la queuleuleu et ne pas avoir le temps de profiter… Nous avions donc fait le choix, toujours avec nos 3 compères (Tony étant reparti après Inle), de faire un trek avec homestay juste dans la campagne autour de Kalaw, réputée magnifique. On va vous expliquer pourquoi on a adoré (enfin, seulement moi, car Anaïs n’a pas pu le faire pour cause de malobidite aiguë…)

visas-vies-trek-kalaw-paysage

L’arrivée

 

En arrivant, on s’est dirigé vers la Golden Kalaw Guesthouse où dormait Alice (arrivée la veille) mais c’était un peu chère. On a donc «tenté» la Golden Lily Guesthouse. «Tenté» car, bien qu’étant largement la moins chère de la ville, on avait lu beaucoup de critiques sur le net quant à la propreté des lieux et surtout le comportement des gérants indiens. Que neni! On s’est pris une chambre avec 4 lits, toute simple, soit, mais grande, propre, il y avait de l’eau chaude et à 3,5$ par personne la nuit, c’était juste du jamais vu en Birmanie. Imbattable! On était super content d’autant plus que le petit déjeuner est compris. Oui, oui. Et on a eu le droit à des crêpes en plus. La gérante avait un peu l’air d’une sorcière mais on ne lui a pas vraiment parlé et tout s’est très bien passé.

 

Préparation du trek

 

Finalement, ce seront Anaïs ET Aurélie qui ne se sentaient pas de marcher pendant deux jours. Elles resteront donc au village à se reposer. Elles sont restées à la Golden Lily Guesthouse en prenant une chambre pour 2 plus haut de gamme. Détail important pour la fin de l’histoire et notre retour de trek.

La veille, nous avions réservé un trek sur 2j avec Homestay et guide pour nous 3 à la sam’s family. Allez-y les yeux fermés, ils sont adorables, et notre guide était juste génial. On a eu droit à de belles surprises pendant le trek vous allez voir.

 

Départ en trek

 

Bouteille d’eau? Check! PQ rose? Check! Nous voilà donc en route avec notre jeune guide qui parle anglais. Il était super sympa et ouvert. C’était vraiment top de pouvoir discuter comme ça avec un Birman.

La campagne de Kalaw est très réputée. C’est pour cela qu’on y trouve de magnifiques maisons au milieu des arbres : c’est le lieu de repos des riches Birmans. Une fois la proche campagne traversée, nous avons commencé à prendre un peu de hauteur et la vue sur les champs de riz et les collines était simplement sublime et très apaisante.

 

 

En gros ce trek c’était : de la forêt luxuriante, des collines à perte de vue, des champs de riz d’une variété endémique, des buffles qui font des bains de boue, la récolte des piments dans les champs, le séchage des piments et les aplats de couleur rouge un peu partout, pas un touriste à l’horizon, les chemin en terre rouge, une vue sublime depuis les hauteurs, un petit village tranquille, une nuit dans une maison en bois sur pilotis très typique, des millions d’étoiles dans le ciel, une soirée entière à jouer au UNO, un réveil matinal, la vallée cachée par la brume. Bref, c’était très beau, on était tout seul et on a kiffé.

 

 

Je vais revenir plus en détail sur un événement très marquant pour nous 3 : les repas. A peine arrivé au homestay vers 15h, notre guide s’est mis dans la cuisine et n’en sortira pas avant 19h, heure du dîner. Lorsqu’on a vu les 4 plats de légumes, de viandes et de riz, on était impressionné par le soin qu’avait pris notre guide fétiche pour nous préparer un si bon repas. Mais ce n’était pas fini. Ce qu’on n’attendait pas c’est qu’en fait, il a fait 3 aller-retour depuis la cuisine pour ramener le reste des plats : en tout 7 différents, ainsi qu’un bol énorme de riz et une soupe chacun. Tout simplement un festin rien que pour nous! C’était un délice et notre meilleur repas de Birmanie, de loin. Tout était chaud en arrivant, on était littéralement sur le cul. Il faut bien se rendre compte qu’il a fait tout ça au feu de bois…On a fini par le persuader d’ouvrir son restaurant à Kalaw et que ça marcherait du tonnerre!

visas-vies-trek-kalaw-homestay

visas-vies-trek-kalaw-repas

Le retour

 

Au réveil, on a eu le droit à 4 crêpes au sucre chacun ainsi que des bananes, du café, du thé. On était dingue!

visas-vies-trek-kalaw-paysage-petit-dejeuner

Nous avons marché 4h le lendemain soit une heure de moins qu’à l’aller. On a emprunté un autre chemin pour faire finalement une boucle d’une 30aine de kilomètres sur 2j, avec un peu de dénivelé mais rien d’insurmontable.

Trek-Kalaw-visas-vies (3)

L’aventure de la sorcière indienne

 

En arrivant à la guesthouse, on a rejoint les filles sur la terrasse en bois pour leur faire part de notre aventure. Elles s’étaient bien amusées toutes les deux et avaient acheté les billets de bus à la guesthouse pour le soir même direction Mawlamine. Poussiéreux et un peu creuvé, on est descendu chercher des affaires propres dans nos sacs restés dans la réserve, dans l’idée d’aller demander en même temps si nous pouvions prendre une douche. Mais alors là, la sorcière sommeillant dans la gérante s’est réveillée et s’est mise dans une colère noire à nous insulter et nous demandant de dégager de sa guesthouse! Ah bon?! Mais qu’est ce qu’elle nous veut celle là? Alors soit disant, ce n’est pas l’hôtel de nos copines, nous n’avions pas demandé l’autorisation pour aller les voir, nous n’avions pas dormi la nuit ici donc nous étions des intrus. Bref, je lui aurais bien fait comprendre qu’on ne traite pas ses clients de la sorte mais elle nous tenait en otage : elle avait nos billets de bus pour le soir. Me voilà ravalant ma fierté et m’empêchant de l’insulter de tous les noms. On est donc partis de là, redoutant de devoir revenir voir sa tronche 2h plus tard pour le bus.

On est allé se poser à la sam’s family où nous avions réservé notre trek et nous avons pu nous débarbouiller dans leur salle de bain, trop sympa quoi. On en a profité pour manger et se désaltérer en attendant le bus.

Conclusion de cette réaction surprenante (il nous semble)

 

On s’est dit que la gérante l’avait sûrement mal pris que nous n’ayons pas réservé notre trek en passant par elle mais plutôt par une agence spécialisée et agréée. Mais bon, en même temps, c’est le jeu. Elle a déjà sa guesthouse surblindée, faut pas vouloir récupérer de l’argent à tous les rateliers non plus. On s’est dit que cette dame avait un rapport à l’argent très spécial, peut être était ce dû à l’affluence massive de touristes en très peu de temps qui ne lui avait pas vraiment «appris» comment réagir à cela? C’était en tout cas la première fois que nous voyions cela et on a été très surpris. Mais ça nous est arrivé de nouveau dans un hôtel à Hpa An quelques jours plus tard…

 

Si vous voulez savoir si la sorcière nous a fait avoir notre bus et ce qu’il s’est passé après à Hpa an, ce sera dans le prochain épisode 😉

 


Infos pratiques:

  • Bus Nyaung Shwe – Kalaw: 5 000 kyats par personne – départ à 15h – 2h de trajet. Nous avons réservé via la Jy Guesthouse. Attention, ils sont un peu olélé… Le matin de la veille du départ, Simon réserve 2 places pour le bus de 7h. En voulant récupérer les tickets vers 16h, il apprend qu’en fait il n’y a plus de place pour le bus de 7h… Bien s’assurer que la madame appelle en direct pour réserver donc! 😉
  • Golden Lily Guesthouse: chambre quadruple à 14$ petit dej’ inclus. Sdb avec eau chaude à partager. Il y a des doubles à ce prix là mais c’est vraiment des cagibis. Sinon, double avec sdb (eau chaude) et petit dej’ à 14$. Pour le coup, ces chambres ci sont nickel.
  • Trek de 2 jours autour de Kalaw: 15$ par jour en groupe de 3 personnes. Repas et nuit inclus. Boissons à ajouter. Réservé avec la Sam’s Family. Guide parlant anglais hyper cool et très bon cuisinier. 😉

 


8 commentaires

  1. Effectivement, le coin est vraiment magnifique !

  2. Cette fois ci, le rêve a été accompagné de fous rires a vous lire. j’attends avec impatience des nouvelles de la sorcière. j’espère que vous l’avez prise en photo!!! bonne continuation.

  3. Trop beau tout ces paysages, le treck a du être génial :) Par contre moins cool pour la sorcière haha, hate de lire le prochain épisode 😉

  4. Et la photo de la sorcière alors ? Ben oui, j’ai tellement vécu ce récit comme un conte que j’aurais aimé voir la tronche de cette « sorcière »! En tous cas, BRAVO pour ce reportage pour autant incomplet : que faisaient les filles en attendant votre retour??? Bon, elles s’étaient amusées… à quoi dans ce pays si lointain pour nous? Merci encore et encore à vous deux de nous permettre de merveilleux voyage. Bises. Colette

  5. Ben Maxime, je croyais que tu étais ingénieur, pas écrivain … qu’est-ce que je me suis amusée à lire cet article… et à regarder les MAGNIFIQUES photos. D’accord avec les autres commentaires : où est la photo de la sorcière ? Bon, on comprendra que pour ne pas être transformé en grenouille, tu n’aies pas pris sa « tronche ». Tu es pardonné !
    Hâte de lire la suite….

  6. MDRRRRRR mais c’est quoi cette folle?
    En tout cas sympa ce petit trek, ça donne un aperçu sympa des alentours, et tout seul c’est le pied!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Si vous voulez recevoir un mail dès la publication d'un nouvel article, abonnez-vous!