Trek à Hsipaw et train birman

Après une orgie de pagodes à Mandalay et ses environs, nous avions besoin de nature! Nous voilà donc en direction de

Hispaw: trek, homestay et train birman

Hsipaw (4)

Se rendre à Hsipaw

Pour nous rendre dans cette petite bourgade du Nord Est de la Birmanie, nous voulions prendre le train. Nous avions entendu que c’était une belle expérience. Le hic? De Mandalay, le train part à 4h30 du matin. La veille, nous n’avons pas compris s’il restait des billets ou non… Bref, on change nos plans et on prend le bus. Départ à 14h de la station de bus Pyi Gyi Myat Shin (croisement 37ième et 61ième rue) et arrivée à 20h. Fiouf, ce fut long!

Dormir à Hsipaw

Là encore, Aurélie avait tout organisé (eh oui, quand on voyage avec des potes, on peut moins être à l’arrache parce que c’est leurs vacances qu’on peut gâcher… 😉 ) et nous avons suivi: chambre double à l’hôtel / guesthouse « Chez Mr Charles« . C’est l’adresse la plus connue de Hsipaw. Pas chères, les chambres doubles sont spartiates mais les sdb communes envoient du paté… Dommage que l’eau chaude ne soit pas toujours au rdv! Et le petit dej’, eh ben c’est une tuerie!!! Crêpes, fruits, riz, soupe de nouilles, pain, etc… Le tout à volonté!

Manger à Hsipaw

Alors c’est là que ça se gâte… Warriors tourdumondistes que nous sommes, nous nous asseyons dans le premier bouiboui proposant à manger (en même temps, vers 20h30, on était plutôt content qu’il reste un truc d’ouvert!). On commande des samosas et une soupe de nouilles « Shan » (l’ethnie de la région). On se régale sans plus mais c’est pas cher. Depuis le début du voyage, tous les français rencontrés nous disent que la nourriture birmane c’est une horreur… Nous n’étions vraiment pas d’accord. La nuit passée, les 3 filles pas bien, on a compris. La nourriture birmane n’est pas mauvaise mais grasse à n’en plus finir. Et parfois, nos estomacs n’apprécient pas, mais alors pas du tout!!! 😉

Que faire à Hsipaw? Partir en trek avec nuit en homestay

En manque de nature, nous avons rejoint Hsipaw pour une bonne raison: partir marcher plusieurs jours aux alentours. Initialement, nous voulions faire 3jours. Nos estomacs de filles en ont décidé autrement et nous n’avons fait que la formule 2 jours courte proposée par Mr Charles. :(

hsipaw-buffle-gris

Départ à 9h du matin, un pick-up nous amène au début d’un chemin de terre. Le ciel est ultra couvert et je suis pessimiste.  Finalement, le guide avait raison et après 45 min de marche facile le long des champs et rizières, un grand soleil et un ciel bleu immaculé font leur apparition. 😀

 

Très rapidement, on fait une petit pause café (attention, les cafés/thés ne sont pas inclus dans le package et il vous faudra les payer) puis on repart. C’est là que ça commence à monter. Encore une fois (à croire que mon estomac le fait exprès), je suis malade et ce n’est pas évident pour moi. Aurélie et Alice sont comme moi du coup les garçons ralentissent le pas. M’enfin, au bout de 30min, on s’aperçoit que notre guide est 200m derrière nous… On avait la marge niveau marche lente!

 

Bref, on fait quelques petites pauses (notre guide arrête pas de nous dire « slow down, you have time »!) et on arrive au village où on doit dormir à 14h pétantes (il était indiqué 5h de marche, timing parfait!). On vient quand même de grimper de 700m donc on a eu chaud!

hsipaw-bienvenue

Dans la maison de notre hôte, un repas gargantuesque est servi sur une table basse. Regard plein de sous-entendu entre nous les filles: « punaise, on ne va jamais pouvoir engloutir tout ça, c’est juste du riz blanc qu’on veut nous! ». On s’attable tous et les garçons y mettent du leur pour ne pas qu’il ne reste trop de chose… On veut tout de même faire honneur à nos hôtes mais avec l’estomac dans les talons, c’est pas évident! S’en suit une petite sieste réparatrice pour tout le monde et 1h après, on repart. On pensait faire juste le tour du village mais finalement, on s’éloigne un peu et on finit par marcher 1h de plus! Avec la lumière qui diminuait, c’était vraiment beau.

 

On rentre alors qu’il commence à faire nuit et on se regroupe autour du poêle pour se réchauffer pendant que nos hôtes préparent le dîner qui s’annonce tout aussi copieux que le midi. Effectivement il l’était et c’est donc complètement repus que nous allons nous coucher: 21h tapante, tous au lit!!!

hsipaw-poele

Le lendemain, réveil tranquille vers 7h. Il n’a pas fait chaud cette nuit mais heureusement, on avait une montagne de couverture pour nous! Ce matin encore, un bon repas nous attend. Nos estomacs vont un peu mieux donc c’est cool. On se met en route vers 9h. On pensait que la descente serait easy. Finalement, nos jambes ont tout de même bien travaillé la veille et les 4h de marche en plein cagnard ne sont pas si facile. Cependant, les paysages qu’on traverse sont sublimes et notre guide continue de faire l’idiot donc on oublie tout! Oui parce que j’ai oublié de préciser que notre guide était un rigolo… Il a commencé dès les 5 premières minutes de marche en nous expliquant que les bananes c’était top en cas de courante. En effet, d’après lui, on peut s’en servir de « bouchon ». On a mis 2min à se demander si on avait bien compris mais vu son sourire malicieux, le doute n’était pas possible. Bref, notre Mr Bean (ben oui, il vend des haricots sur le marché alors il se fait appeler Mr Bean…) était bien rigolo à défaut de fournir des explications détaillées…!

 

A la fin de nos 4h de marche, on était tout de même content d’arriver: un coca en attendant notre pick-up et ça allait mieux. 😉

Le reste de la journée sera consacré à ne rien faire. Un petit tour de la ville et c’est tout. Nous n’avions plus la force de monter au point de vue pour le coucher du soleil, ce qui est vivement recommandé dans les guides.

Le train birman, une aventure aux airs d’années 50

N’ayant pas pu prendre le train à l’aller, nous avons décidé de le prendre au retour. Rien de plus simple: le train part à 9h40. Le guichet ouvre le matin même vers 9h. Plusieurs choix possible: rejoindre directement Mandalay en 12h ou bien s’arrêter à Pyin Oo Lwin au bout de 7h. L’avantage de la 2ième solution est le gain de temps. En effet, une fois à Pyin Oo Lwin, il faut 1h30 pour rejoindre Mandalay en Pick-up. Nous avons donc choisi cette solution. Par ailleurs, il y a 2 classes dans le train: la seconde avec banc en bois ou la première avec siège perso hyper confort. Vous aurez compris qu’on a choisi celle là. C’était mieux pour nos fesses mais moins bien pour le partage. En effet, il n’y avait QUE des touristes en première.

Avec une heure de retard, on finit par embarquer dans le train et le voyage commence. Dès la mise en marche on est comme des gamins: les sièges sont hyper pimpette et peuvent se retourner. On en profite donc pour se faire un « carré ». Quand le train commence à prendre de la vitesse (pointe à 50km/h peut-être), on a l’impression de faire un saut dans le temps. Les wagons oscillent sur les rails de manière dangereuse et on se sent comme dans un vieux film des années 50! Les paysages traversés sont tous plus beaux les uns que les autres et on ne se lasse pas de les regarder (entre 2 parties de UNO!). Quand le train s’arrête, on en profite pour faire des provisions pour le repas. A chaque stop ou ralentissement, des vendeuses de fruits ou de brochettes gravitent autour du train. C’est beau à regarder.

 

Et puis vient le clou du spectacle: un gigantesque pont. Au dessus d’un canyon. Regarder en bas me donne la nausée. C’est vertigineux. C’est beau. Mais quand c’est finit, c’est mieux. Parce que le train a passé le pont à 20 à l’heure et qu’il bringuebalait dans tous les sens. On n’était pas hyper rassurés!

 

On arrive à Pyin Oo Lwin avec la même heure de retard qu’au départ. La nuit va donc tomber bientôt. On négocie tant bien que mal un pick-up avec 4 autres touristes. Le trajet dans le noir sur la route sinueuse n’est pas des plus agréable. Mais on prend le temps de discuter avec les autres voyageurs et c’est sympa.

En arrivant à Mandalay, Aurélie Alice Simon et Tony filent vers la station de bus pendant que nous reprenons la route du Garden Hôtel. Eh oui, nous avons décidé d’aller nous perdre dans une ville pas très connue: Monyiwa. On vous raconte tout ça très vite!

 


 

Infos pratiques:

Hôtel:

  • Mr Charles Guesthouse: 15$ la twin – sdb commune – petit déj buffet de folie

Transport

  • Bus Mandalay – Hsipaw: 6,5$ – 6h de trajet. 2 départ par jour à 7h et à 14h. Le bus qui part à 7h est prisé, il faut donc le réserver à l’avance. D’ailleurs, nous sommes passés par le Garden hôtel pour réserver mais si vous allez à l’agence qui est ???, le billet ne vous coûtera que 6$. 😉
  • Train Hsipaw – Pyin Oo Lwin: 2750 kyats (1$=1000 kyats) en première classe – 7h de trajet. La seconde classe, avec des banc en bois, coûte entre 1000 et 1500 kyats.
  • Pick Up Pyin Oo Lwin – Mandalay: négocié à 2000 kyats – 1h30 de trajet. La route est vraiment sinueuse… Ce fut assez épique comme trajet (et assez serré aussi!).

Trek

  • 2 jours / 1 nuit version courte de chez Mr Charles. 20$ par personne. Les repas sont inclus mais pas les boissons. Le premier jour, 5h de marche dont 3 où ça monte. Le lendemain, 4 de descente relativement simple. Nous avons aussi fait un tour d’environ 1h au dessus du village du Homestay – homestay où l’on a très bien mangé d’ailleurs.

 

9 commentaires

  1. sublissime vos photos et les enfants des visages d’anges…. A votre retour nos transports en commun vont vous paraître grand luxe mdr. Bonne continuation et a très vite . bisous

  2. Coucou les vadrouilleurs
    Magnifiques photos ! comme toujours. C’est vraiment l’aventure. je vois que vous vous débrouillez vraiment très bien. Rencontres avec les gens du pays, trekking nature, visites culturelles. Bravo ! ça donne envie à mes enfants !
    Nous, ici, on profite de la visite de ta famille: hier, avec ta mère et Maelle, on est allé voir une expo « le jeune Picasso à La Coruña ». Il a habité ici entre ses 9 et 14 ans. Il a commencé à dessiner et peindre sous la direction de son père, professeur de dessin, et ses premiers cours aux Beaux Arts. Il montrait de réels dons. L’exposition montre la relation de ses premiers dessins, croquis et petites peintures, avec ses sujets de prédilection futurs: portraits, animaux (pigeons, toros, …), personnages mythologiques (faune, …). C’était très intéressant. On a vu aussi dans le même musée des gravures de Goya.
    Puis: shopping: 3 heures pour acheter 2 tee-shirts pour ta mère! 😉 (et un pull pour moi) Bon la veille ils avaient déjà fait des achats à Marineda (surtout Maelle et Arthur!)
    En tous les cas on a passe´une bonne après-midi entre filles.
    Et le soir repas tapas au restaurant. Très bon. Maelle, suivant votre exemple, a fait des photos. qu’elle vous enverra.
    Et aujourd’hui « regroupement familiale ». On sera 14 autour de la table ! en comptant Julia :-)
    on fera encore des photos.
    Bises, et bon week-end !

  3. Votre séjour en Birmanie a l’air vraiment top ! Nous pensons y partir 3 semaines l’hiver prochain et c’est sur ce train fera parti du programme ! Merci pour la découverte, on attend la suite de vos aventures !

  4. Vos photos sont vraiment magnifiques ! Les enfants me font vraiment penser a ceux de pekin express 😉 Le train ca devait être trop marrant malgré l’adrénaline sur le pont haha :) Gros bisous . Ps : Pour compléter le commentaire de tata en haut l’expo de Picasso c’était vraiment cool ! De le voir sous une autre forme d’artiste que ce qu’on connait à la base et puis la soirée shopping ( oui la soirée parce que en Espagne tu sais comment c’est :p ) était top et le resto le soir Trop bon ! La photo des Tapas je ne l’ai plus parce que elle était sur Snapchat et j’ai oublié de l’enregistrer désolé :/

  5. C’est top! le train donne vraiment envie même s’il fait aussi peur!
    Les photos des enfants sont magnifiques, et en effet ils ont l’air tout calme, et pas d’être des terreurs eheh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Si vous voulez recevoir un mail dès la publication d'un nouvel article, abonnez-vous!