Petit guide des Philippines : où aller et que choisir parmi les 7000 îles?

Pourquoi aller aux Philippines?

DSC03096 [1024x768]

 

Nous avons été surpris de voir, lors de nos préparatifs de tour du monde, que les Philippines ne sont pas encore une destination si prisée que ça. Je dis pas encore, car je suis absolument certain que ce pays magnifique va attirer de plus en plus de touristes. Sorti un peu de l’itinéraire «type» en Asie, cet état-archipel composé de plus de 7000 îles regorge de trésors absolument somptueux. Ce qui fait sa force, peut aussi rendre réticents certains voyageurs. En effet, 7000 îles ça fait beaucoup, et ça peut vite tourner en casse tête de trouver ce qu’on veut et peut faire en 2 ou 3 semaines.

Nous sommes passé par là et nous allons vous dévoiler les coins à ne pas louper en cas de séjour sur place. Si vous ne prévoyez pas encore d’y aller, vous vous poserez sérieusement la question à la fin de cet article, j’en suis sûr.

 

Les Philippines c’était un peu notre rêve, relativement récent, soit, mais nous avions vraiment envie de prendre du bon temps là bas : les plages de sable blanc, les cocotiers, les pirogues, les plongées bien sûr avec les poissons tropicaux, les tortues marines, les coraux et même les requins baleine, les geckos, les volcans, les cascades, les randonnées…bref un petit bout de paradis qui nous tentait bien.

Notre compte rendu ne sera bien sûr pas exhaustif, d’autant plus que l’on a plus traîné que prévu en route le temps de tomber amoureux de la plongée et de se prendre une petite tempête tropicale sur la tête. Mais bon. On ajoutera donc les informations que l’on avait recueillis avant de partir ainsi que les coins dont on a discuté avec d’autres voyageurs, sur place.

 

En bref

Capitale : Manille

Population : 100 millions

Monnaie : Pesos philippin (1€=55Pesos)

Religion : à majorité (très) catholique, 85%

PIB par habitant : 126ème rang mondial

Fin de colonisation espagnole : 1898

Fin de colonisation américaine : 1946

Héro national : Rizal. Érudit et nationaliste à l’origine de l’indépendance espagnole

Régime politique : république constitutionnelle

Régions : Luzon (Nord), Visayas (Centre) et Mindanao (Sud)

 

Nos impressions rapidos : Les logements sont un peu chers tout comme la bouffe (qui est à majorité de type fast food) par rapport à l’Asie. Les Philippins ne sont pas les rois de la gastronomie, loin de là. Pas moyen de trouver une seule petite spécialité Philippine, mais la nourriture cuisinée est en général très bonne. On a essayé de privilégier les petit boui-bouis. Ah si, j’allais oublier, ils ont de très bonnes boulangeries et sont bons pâtissiers. Les petits pains briochés du matin avec une mangue fraîche feront le bonheur des plus gourmands. On a repris les kilos perdus en Asie!

Les gens sont d’une gentillesse à un point qu’on n’avait encore jamais vu, vraiment (et pourtant les Népalais avaient mis la barre très haut). Ils sont réglos en général (tout peut arriver bien sûr), il n’y a pas de tarifications spéciales touristes (ça fait bizarre après le Vietnam). On vous aide dans la rue sans avoir demandé, tout le monde se dit bonjour et s’entraide. Les Philippins sont très unis et ça se voit. Ils chantent beaucoup tous ensemble. Tout ça peut-être parce qu’ils sont très croyants je ne sais pas trop. Un énorme coup de cœur aux Philippins en tout cas.

Même si on a adoré le Népal, la Chine et le Vietnam, les Philippines sont le seul pays, pour le moment, où l’on est sûr et certain de revenir un jour. Simplement parce qu’on a adoré tout ce que l’on a vu, mais aussi parce qu’il nous reste des tonnes d’endroits à découvrir. Voyez plutôt la diversité et la quantité de choses à voir.

 

Tour d’horizon. Que faire aux Philippines?

Tout d’abord un petit point sur les endroits à éviter aux Philippines. En effet, depuis que la France a officialisé ses offensives contre l’état islamique en Irak et au levant, les Philippines font partis de la liste des 40 pays «à éviter» en tant que français. Vous vous douterez que ce n’est pas dangereux partout mais il faut tout de même connaître les risques.

En gros, faîtes simple : n’allez pas aux Mindanao. Même les Philippins à qui on en a parlé n’y mettraient pas les pieds. Seule la petite île de Camiguin est épargnée par cette réputation à risques (on en reparle plus loin). Bien sûr, la situation peut évoluer et les Mindanao ont aussi surement des coins très joli mais mieux vaut ne pas y aller en ce moment.

Luzon

Manille

 

Potentiel touristique : 2/10

La ville est immense et bourrée d’embouteillages. Complètement hétéroclite architecturellement parlant, elle est aussi sans cesse en travaux (énormément de destructions sont dues aux typhons et tremblements de terre très courants).

Selon nous, consacrer 1 jour ou 2 (max du max) à Manille est amplement suffisant. Mieux vaut ne pas y perdre de temps, il y a mieux à voir.

A voir en attendant d’aller à l’aéroport :

  • l’intramuros et fort Santiago (voir le musée consacré à Rizal). Ambiance et architecture espagnole, églises, remparts.
  • Basilique de Black Nazarene.
  • Centre commercial Robinsons pour les petites amplettes.
  • Les Jeepneys : vieilles Jeeps américaines réutilisées en bus de ville. Très sympa. Vous aurez l’occasion à coup sûr d’en prendre aux Philippines. Très bon marché. On n’a pas essayé à Manille car les itinéraires sont très complexes.
  • Les tricycles : autre moyen de transport inédit : moto sidecar avec cabine et sièges intégrés. Plutôt bon marché en évitant les «special trip».

 

Les rizières de Banaue

 

Vieilles de plus de 2000 ans, ces rizières en terrasses sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et considérées par certains comme la huitième merveille du monde.

Nous n’y sommes pas allé car nous ne souhaitions pas consacrer de temps à revoir des rizières en terrasses après celles du Vietnam (Roh les gens trop sélectifs quoi). Par contre, on a adoré celles du Vietnam, c’est absolument quelque chose à voir au moins une fois.

 

Palawan

 

Un de nos grands regrets est de ne pas avoir pu y aller. C’est aussi une des raisons principales qui nous feront revenir aux Philippines. D’abord trop éloignée des Visayas et n’ayant donc pas le temps de tout faire, le billet d’avion était en plus trop cher pour nous.

Considérée comme la plus belle île du monde par le commandant Cousteau, Palawan est vraiment l’incontournable des Philippines. C’est par extension un coin très touristique et donc plutôt cher. Pour apprécier au maximum, il faut au moins compter 5 jours sur place entre les transports qui peuvent être parfois laborieux, les activités et la bronzette.

A voir : tout ce qu’il y a à voir se trouvera au Nord de Puerto Princessa.

  • El Nido : C’est vraiment l’image type que l’on se fait des Philippines : des plages paradisiaques, des eaux turquoises, des coraux, des lagons. Bref, des images de carte postale. Vous pourrez y faire de la plongée et du snorkeling. Le Island Hopping vous permettra de naviguer d’île en île en s’arrêtant de temps à autre pour enfiler masque et tuba. Y consacrer une journée entière sans problème. Plusieurs agences de tours.
  • Coron : spot de plongée mondialement connue pour ses nombreuses épaves datant de la seconde guerre mondiale. A ne pas rater pour les amateurs de plongée.

 

Donsol

 

Cet endroit est un peu à l’écart des autres points d’intérêt mais si vous aimez les requins baleines autant que Chelsea nous a dit les aimer, il faut y aller.

Là bas, aucun contact avec l’Homme, si vous en voyez ce sera la pure chance de l’aventurier mais le coin est très réputé pour ses mammifères marins. Comme vous le verrez plus loin, d’autres endroits existent où l’on peut voir les requins baleines mais ce sont plutôt des « réserves ».

 

 

Les visayas

 

L’île de Cebu

 

Vous arriverez sûrement à Cebu si vous vous rendez dans les Visayas en avion. Nous n’y avons passé qu’une nuit car nous voulions directement nous rendre sur Apo Island. Cebu sert en général de point d’accès aux Visayas et de carrefour pour rejoindre les îles sœurs. Si vous restez sur l’île de Cebu, vous pourrez apprécier les églises, les cascades, les requins et les spots de plongée. Un des plus beau et plus connu est celui de MoalBoal sur la côte Ouest. L’endroit est réputé pour être paisible, magnifique et très bon marché pour les plongées. On peut notamment y voir d’impressionnant bancs de sardines.

Ensuite, comme j’en parlais plus haut, si votre rêve est de nager avec des requins baleines, vous aurez l’occasion d’en voir à Oslob, à coup sûr. Je dis à coup sûr car là bas les requins, dans leur milieu naturel, y sont nourris par la main de l’Homme. Ils y restent toute l’année et ne migrent donc plus. Cette intervention humaine nuit à leur cycle de reproduction. C’est ce point qui est souvent mentionné pour Oslob et qui lui vaut sa réputation de «Disney Land». On a rencontré des gens qui rêvaient de faire cela, que ça n’a pas gêné et qui ont adoré. On a par contre rencontré d’autres personnes qui ne voulaient absolument pas le cautionner (comme notre amie Chelsea) et préféraient aller voir les requins baleines à Donsol. A vous de voir.

 

 

Bohol, Panglao et Cabilao

 

  • Très connu pour ses Chocolate Hills (agglomérat de petites collines arrondies déposées là par on ne sait qui), Bohol est une grande île des Visayas sur laquelle vous aurez l’opportunité incroyable de voir des tarsiers (plus petit mammifère terrestre au monde).

DSC03297 [1024x768] DSC03263 [1024x768]

Prévoir 2 jours minimum sur l’île.

  • Passer au moins une journée de repos sur l’île de Panglao et plus particulièrement sous les cocotiers de l’Alona White Beach.
  • L’île de Cabilao est absolument époustouflante pour la plongée.

Des ferries partent tous les jours et quasiment toutes les heures pour Cebu avec les compagnies SpeedCat (3 par jour), OceanJet (6 par jour) et Weezam (3 par jour). Si vous avez un avion à prendre (comme nous l’avions), on vous conseille de prendre OceanJet, c’est l’agence la plus « sérieuse » et qui a en général (encore une fois tout peut arriver aux Philippines) le moins de retard.

Apo Island

 

À 40 minutes en bateau depuis Malatapay, cette île de 1000 habitants fait 1km de long. Après une traversée à coup sûr éclaboussante, il vous faudra avoir de l’eau jusqu’à la taille à l’arrivé. Cependant, lorsque vous posez le pied sur cette île, vous avez l’impression d’entrer dans un monde perdu, reculé. L’accueil des locaux y est très familial. L’eau n’est courante qu’à certains endroits et il faut l’économiser. L’électricité ne circule qu’entre 18 et 21h (et entre 4h et 5h du mat’ pour la messe). Ce lopin de terre est recouvert de forêt et de palmiers et comprend deux collines qui offrent une vue absolument sublime sur toute l’île et l’océan qui l’entoure. La plage d’Apo Island donne plein Ouest. Autant dire que c’est un endroit idyllique pour apprécier tous les soirs le coucher de soleil avec un sunset cocktail à la mangue.

Au delà de ces caractéristiques déjà hors du commun, Apo Island est surtout mondialement connue pour ses divers spots de plongée : coraux, tortues marines, poissons tropicaux, gros poissons, plongées en eaux peu ou très profondes, peu ou modérément agitée. Cet endroit est parfaitement adapté aux débutants, comme aux plus expérimentés. Tous ceux qui avaient déjà plongé ailleurs (même en Égypte, en Indonésie ou encore aux Bahamas), nous ont dis que c’était le plus beau fond sous marin qu’ils aient vu. Même si vous n’avez jamais plongé, aller y faire votre baptême. Et si vous ne voulez pas faire de plongée, allez y juste avec un masque et un tuba et vous verrez pas une, mais plein de tortues marines, directement depuis la plage, des fois dans seulement 50 centimètres d’eau!

Apo Island (17)

Siquijor

 

Les points forts de cette île située non loin de Bohol, sont sa taille réduite et donc une accessibilité à beaucoup de choses juste en louant un scooter, ses couchers de soleil, ses cascades, ses lagons et ses plages. Voir la Salagdoong Beach (plage aménagée) et la Kagusan Beach, les chutes d’eau de Cambugalay et son lagon d’eau nacrée, le Balete tree et son spa où des petits poissons viennent vous picorer les peaux mortes des pieds (génial).

DSC03116 [1024x768]

2-3 jours sont suffisants sur l’île. Les auberges sont situées surtout vers San Juan.

Des ferries partent le mardi, le jeudi et le dimanche à 19h pour Tagbilaran (Bohol) et pour Cebu depuis Larena.

 

Malapascua

 

Cette minuscule île, située au Nord de Cebu, est très peu développée, ou très préservée si on préfère. Elle est surtout connue pour l’observation des requins renards mais elle possède aussi le «package» classique (attention à ne pas devenir blazés hein) des îles Philippines : poissons tropicaux, coraux, épaves…

 

 

Mindanao

 

Camiguin

 

Comme je le disais plus haut, cette île est la seule des Mindanao où vous devriez vous risquer, le reste de la région étant actuellement trop sujette aux conflits.

Cette île est celle qui a la densité de volcans la plus élevée du monde. Avec ses petits 50km de périphéries, il n’y a pas moins de 9 pics volcaniques sur lesquels vous pourrez aller. Nous n’avons pas eu le temps d’y aller, bien que c’était initialement prévu, car nous sommes restés bloqués plus longtemps que prévu sur Siquijor : une tempête tropicale a décidé de ne pas nous faire prendre le ferry et de nous enfermer dans la chambre d’hôtel pendant 2 jours et demi. Pas grave, ça a été l’occaz de matter quelques séries. En tout cas, on aurait adoré y aller et on ira un jour. Les volcans ça nous botte grave 😉

En revanche, il parait que depuis quelques mois, la jonction en ferry entre l’île de Bohol et Caminguin n’est plus opérationnelle. Il semblerait qu’il faille prendre l’avion ce qui peut donc revenir un peu cher…

Pour finir

Voili voilou, tout ce qu’on a fait ou tout ce qu’on aurait aimé faire aux Philippines et en fait toutes les informations qu’on a regroupé avant de partir et une fois sur place. Ce n’est pas un pays encore très répandu dans la communauté des « backpackers » mais on ne doute pas que ça va très vite le devenir. En effet, grâce à leurs 7000 îles, les Philippines permettent de voir des paysages très variés, autant sur terre que dans la mer! Et pour ne rien gâcher, les phillipins sont des amours.

Et vous alors? Si vous préparez un voyage, ça vous tente de faire un détour par les Philippines? D’expérience, ça fait une bonne coupure avec l’Asie du Sud-Est 😉

14 commentaires

  1. Super article ! :) décidément les tarsiers c’est trop mignons :) Vous avez fait les spa avec les poissons qui mangent les peaux mortes ? En tous cas moi les Phillipines ca me fait réver la plongée, le sable, les cascades etc ! gros bisoux <3

  2. Votre 2e fan la + assidue ou presque… vient de se régaler à la lecture de ce bel article.
    Bon ben voilà, c’est là qu’on devra aller tous ensemble, non ?
    Plein de bises,
    Et vive les voyages :-))))

  3. C’est cool, je connais maintenant mon objectif en terme de spot de plongée : les Philippines ! :)

  4. Haha ! j’imagine 😉

  5. Super article très informatif ! On reviendra faire un tour sur le blog si un jour on décide d’aller aux Philippines ! :)

  6. L’ile de Camiguin est tres « safe »,les 2/3 Est de Mindanao aussi.Il faut eviter l’autre tiers ainsi que les petites iles a l’Ouest de Mindanao ( Jolo,Basilan,Tawi-Tawi) !
    Camiguin fait 62 km de circonference,une tres bonne route en fait le tour. Le temps
    y est beau toute l’annee, evitez toute fois du 20 Dec. au 20 Fev.,tres pluvieux!

  7. Waouh super article récap! il manque juste une petite carte pour compléter pour ceux qui ne connaissent pas du tout comme moi :)
    J’avais hâte de lire vos articles car je ne connais pas du tout, et comme vous le dites si bien, c’est une destination rare en TDM! en tout cas oui ça donne envie!

  8. Bonjour,

    Super voyage, je vous envie !!

    Avec une amie qui habite Séoul de passer 1 semaine aux philippines, mais la question est où exactement ?

    Pouvez-vous me dire quelle est vraiment L’ÎLE à faire?
    Sachant que l’on souhaite allier plonger, plage au sable blanc et cocotier, et sorties nocturnes :)

    Merci d’avance !

  9. Super les infos
    et coté moustiques, il y en a beaucoup en fevrier ? (les moustiques nous adorent ma fille de 5 ans et moi meme…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Si vous voulez recevoir un mail dès la publication d'un nouvel article, abonnez-vous!